ASSOCIATION SPORTIVE LANQUETOTAISE : site officiel du club de foot de LANQUETOT - footeo

Kop ciel et marine 1984

Et voici la page de notre club partenaire : le Kop ciel et marine 1984... Ici vous retrouverez les infos du blog des supporters havrais, le plus vieux de France rappelons-le ! 

 

 

ON RESPIRE !

 

Vendredi 30 novembre 2012, L2, 16e j. : HAC - Tours : 3 - 0 (2 - 0)

On ne va pas bouder notre plaisir après toutes ces semaines difficiles : cette troisième victoire d'affilée est un vrai bonheur. Déjà parce qu'elle fut remportée sans trop de difficultés, les Ciel et Marine ayant inscrit les deux premiers buts très rapidement (7e et 18e) par Malfleury et Rivière (quel bijou, ce centre de Mesloub !). Ensuite parce qu'on y vit des choses intéresssantes, notamment une très bonne première mi-temps, la seconde voyant plutôt les Tourangeaux se montrer, accélérer, les Havrais faisant le dos rond, même s'ils ne furent pas réellement mis en danger. Mais ils eurent le dernier mot grâce à un très joli but du jeune El-Hadji Ba, bien servi par Mesloub, décisif ce soir.

Un tel match, et surtout une telle situation (remise en confiance après le désastre clermontois) auraient mérité un peu plus d'enthousiasme de la part de l'ensemble des spectateurs havrais. Ce ne fut pas le cas, tant pis, mais à force de savoir dire le mal, on peut oublier parfois de dire le bien, on se discrédite, et on y perd toute joie. Tout est une question de ressenti... Nous, on vit mal le fait qu'il y ait des liftiers dans les ascenseurs (si, je le maintiens !), des mangeurs de petits fours derrière les vitres (ils peuvent en manger autant qu'ils veulent, mais qu'ils aient la décence d'assister au match, c'est un minimum de respect pour les joueurs, on est dans un stade !), des stadiers qui nous interrogent pour la troisième fois sur la signification de notre banderole pour notre ami Martial, des gens dans les salons ne voulant plus prononcer le nom et le prénom de supporters qu'ils côtoient depuis des années. Même si, à côté, des salariés du club font de gros efforts pour que les choses évoluent. Pourtant, ce soir, on a chanté. Chanté 
pour l'équipe, pour vivre autre chose, pour Christophe aussi, pour Zack, pour Benji, pour Yohann. Pour que ça change, pour essayer de passer des moments un peu plus sympas, pour jouer quelque chose au classement. Parce que ça reste du sport, de la compétition, du ballon, une passion, pas une source de morosité. Même dans un stade où on ne se sent pas encore chez soi, où chacun cherche ses marques. Mais c'est notre équipe qui y évolue, une équipe composée d'une majorité de mecs bien, pas plus bêtes que nous ne le sommes, et avec qui on peut discuter. Et ce soir, nous avons pris du plaisir. Comme nous espérons en prendre encore. Sans renier ce que nous pensons, sans oublier qu'on nous prend de haut même en conférence de presse. Mais en ne mélangeant pas tout. 

LA BATAILLE DES ARDENNES !

 

Vendredi 23 novembre 2012, L2, 15e j. : Sedan - HAC : 1 - 2 (0 - 2)

Le vent serait-il en train de tourner ? On ne va pas se précipiter, mais cette victoire à Sedan est déjà un événement : première victoire à l'extérieur de la saison, première victoire au stade Dugauguez (inauguré en 2000 - 2001).

Et dans quelles circonstances ! Menant 2 à 0 avec des buts signés Malfleury (31e) et Genton (36e), les Hacmen virent Zacharie Boucher arrêter un penalty en fin de première période. Ensuite, les Ciel et Marine tinrent le match jusqu'à la 80e et à la réduction du score signée Mamadou Diallo, l'ex-Hacman. Et tout s'emballa ! Les Sedanais frappèrent la transversale havraise ; dans la foulée, Mahrez vit son occasion sauvée sur la ligne, puis les Ardennais égalisèrent dans les arrêts de jeu... Enfin, crurent égaliser, puisque l'arbitre refusa le but, sifflant une faute en faveur des Ciel et Marine ! Bref, si on n'a pas eu de crise cardiaque, voilà une sacrément belle victoire à savourer ! En espérant que ce soit un nouveau départ pour l'équipe dans laquelle étaient titulaires ce soir les tout jeunes El Hadji Ba, Christ N'Tangu, et Drissa Traoré.

En tout cas, bravo à Christophe Revault et à ses joueurs, on respire un peu ! Ce soir, le HAC est douzième, toujours avec deux points d'avance sur le premier relégable.

FIERS D'ÊTRE HAVRAIS !

 

Dimanche 22 janvier 2012, coupe de France, 16e de finale : Marseille – HAC : 3 – 1 (a.p. 1 – 1, 0 – 1)

Fiers de notre équipe. Voilà ce que nous pouvons être après ce match à Marseille. Certes, c’est une défaite qui vient sanctionner ce 16e de finale, mais les Ciel et Marine ont fait plus que trembler l’O.M., ses internationaux, ses supporters, et sa cohorte médiatique (à peine partiaux, les commentateurs de France 3…).

Sans doute quelques téléspectateurs (même des Havrais !) ont-ils découvert le HAC en ce dimanche soir. Un HAC talentueux, solidaire, enthousiaste, joueur, tout ce qui peut plaire à des supporters tels que nous le sommes. Du grand Placide à l’intenable Mendes, de l’exemplaire François au solide Louvion, tous sont à féliciter. Quel plaisir de voir le petit Ryan, bien lancé par Mesloub,  laisser sur place Azpilicueta pour aller tromper Steve Mandanda, et ce dès la 5e minute ! Bien sûr, le HAC subit ensuite, du moins jusqu’à l’égalisation marseillaise par Brandao, sur la seule erreur défensive commise par les Havrais (64e). Mais ils auraient pu plier le match, aussi bien par Mendes, qui perdait cette fois son duel face à Mandanda (77e), que par Bonnet, tout d’abord sur une frappe exceptionnelle détournée par l’ex gardien havrais (63e), puis ensuite, à cinq minutes de la fin du temps réglementaire, sur une reprise devant le but vide suite à un centre encore de Mendes. Nul doute que notre milieu de terrain doit encore s’en vouloir. C’est le football, dira-t-on. La splendide frappe d’Amalfitano (104e), puis le but de Remy à la toute dernière seconde  (anecdotique, tous les Havrais, même Johny Placide, étaient montés à l’attaque) donnèrent ensuite l’avantage aux Marseillais.

Mais, qu’il se rassure, Alexandre Bonnet : avec de telles qualités, le HAC se créera, et cette fois en championnat, bien d’autres occasions qu’il aura tout loisir de transformer. Car n’oublions pas que l’objectif est la montée, et qu’il faudra se servir de ce match au stade Vélodrome pour l’atteindre. Les Ciel et Marine en ont les moyens, ils l’ont prouvé devant la France entière, et devant quelques courageux supporters qui avaient effectué le déplacement.  Maintenant que la récréation coupe est terminée (et, cette année,  pour la première fois depuis longtemps, elle nous procura un réel plaisir), revenons aux réalités du championnat avec la réception d’Arles-Avignon samedi. Dix-huit matches pour atteindre la montée : si le HAC affiche les mêmes qualités qu’hier soir à Marseille, tout est possible.

LE PODIUM ATTENDRA..

 

Samedi 17 décembre 2011, L2, 17e j. : HAC - Monaco : 2 - 2 (1 - 2)

Encore des regrets après cette rencontre à la portée du HAC : un nul à domicile face à la lanterne rouge - même si le niveau de jeu présenté par Monaco laisse à penser que cette équipe ne peut rester dernière longtemps - voilà qui n'est pas digne d'une équipe de haut de tableau qui, de plus, avait l'occasion de monter sur le podium et de reprendre quelques points sur ses concurrents directs, tous perdants ou tenus en échec.

En cause bien entendu cette fin de première période et la minute durant laquelle le HAC est passé d'un score de 1 à 0 à celui de 1 à 2 ! Deux erreurs défensives, une de Johny Placide, une de l'ensemble de la défense partie on ne sait où et laissant seul un Benjamin Genton trop facilement éliminé par Valère Germain. Bête à pleurer, après une mi-temps plutôt à l'avantage des Ciel et Marine, qui, après une grosse occasion de Ryan Mendes et une frappe de Walid Mesloub sur la barre, avaient trouvé le chemin des filets suite à une belle passe de Paul Alo'o Efoulou bien exploitée par l'homme en forme du moment, Ryan Mendes.

Heureusement, les Ciel et Marine ont du coeur, ils le prouvent bien souvent, et ils ne baissèrent pas les bras, même si les Monégasques semblaient contrôler le match, et qu'il fallut même un très grand Placide pour sauver son camp d'une claquette. Les entrées en jeu de Fanchone et de Rivière changèrent la physionomie du jeu, et c'est sur une action de ce dernier que Mendes allait trouver l'égalisation : le Breton se présentait seul devant Carrasso (le frère de l'autre), voyait sa tentative détournée, et le jeune Capverdien, qui avait bien suivi, poussait le ballon dans le but vide. Encore un doublé pour Ryan, désormais deuxième au classement des buteurs avec huit réalisations !

Le HAC dominait la fin de la partie (ah, cette reprise de Fanchone que tout le monde voyait dedans et sauvée par un Monégasque !), mais le sifflet de M. Viléo mettait fin au match sur le score de 2 à 2. Un M. Viléo auteur de quelques décisions contestables, notamment quand il siffla en plein milieu d'une action chaude pour aller voir un Monégasque à terre depuis une bonne minute... Le pour une fois nombreux public (plus de 11000 spectateurs) repartit content d'avoir vu un très bon match de football. Les supporters, eux, étaient plutôt déçus, et il y avait de quoi... Quant aux supporters monégasques, on les entendit chanter, et il est assez étonnant de constater leur nombre en déplacement... Il faut dire qu'apparemment ceux-ci venaient en majorité de la région parisienne, évidemment beaucoup plus proche géographiquement de Deschaseaux que de Louis II. 

Il ne reste désormais plus qu'un match avant la trêve des confiseurs, et il s'annonce costaud avec ce déplacement mardi à Reims. Réaliser un gros coup pour passer des bonnes fêtes, voilà qui est, malgré quelques manques, dans les capacités du HAC. 

LES PHOTOS DU MATCH HAC-Monaco SUR LE BLOG DU KCM : http://kcm84.canalblog.com 

IMMÉRITÉ !

 

Samedi 3 décembre 2011, L2, 16é j. : Boulogne-sur-Mer - HAC : 1 - 1 (0 - 0)

Le HAC a laissé filer deux points hier àau stade de la Libération, malgré une infériorité numérique de près de quarante minutes. On peut regretter longtemps la forte domination havraise tout le long de la première période, ponctuée notamment d'une frappe sur la barre de Walid Mesloub. Menés par un excellent Alexandre Bonnet, les Ciel et Marine ont eu le monopole du ballon, sans malheureusement concrétiser.

La seconde période commença donc par un coup de tonnerre sous la forme de l'expulsion d'Alo'o Efoulou, auteur d'un tacle qui, de la tribune, nous a paru viril mais correct. M. Lesage, fidèle à lui-même, commit donc une belle erreur en expulsant directement la nouvelle recrue havraise. Mais, dix minutes plus tard, Ryan Mendes, d'une belle frappe du gauche, ouvrait la marque. L'égalisation boulonnaise survint ensuite à trois minutes de la fin sur une tête de Cianci.

Le HAC est désormais quatrième, à deux points de Guingamp (deuxième) et un point de Reims (troisième) qui jouera lundi face à Nantes. Le leader clermontois est à sept points devant. Après l'intermède coupe de France du week-end prochain, il s'agira de ne pas rater les deux grands rendez-vous d'avant Noël : la réception de Monaco et le déplacement à Reims.

Un mot sur l'ambiance dans ce stade de Boulogne : 170 supporters havrais en parcage avec une bonne ambiance (surtout en première mi-temps) et un temps étonamment ensoleillé (tous ceux ayant été du voyage pluvieux de l'année dernière avaient prévu du rechange !). Quant au car KCM, ce fut une franche réussite, avec des moments  délirants, une vraie ambiance, le tout sous l'oeil de la caméra de Scotto Production : ce genre de déplacement massif fait vraiment du bien !

Enfin, un grand merci à Cédric et aux Ultras boulonnais pour leur accueil. Nous espérons pouvoir nous aussi leur offrir le pot de l'amitié au match retour

DE RETOUR SUR LE PODIUM

 

Vendredi 21 octobre 2011, L2, 12e j. : HAC - Châteauroux : 3 - 0 (2 - 0)

Il méritait bien cela : être le héros d’une soirée ! Yohann Rivière, auteur d’un doublé face à Châteauroux (dont un magnifique deuxième but), a été acclamé comme il se devait lors de sa sortie. Toujours combatif, le Breton, aimé par les supporters havrais, a enfin vu la réussite lui sourire, et devient, par la même occasion, meilleur buteur du club avec quatre réalisations (et deux passes décisives).

Et quelle joie de revoir Johny Placide, surtout dans une telle forme. Il écœura les attaquants castelroussins, effectuant trois arrêts exceptionnels, notamment sur un coup franc que les Berrichons voyaient certainement déjà en pleine lucarne… Le HAC n’a jamais manqué de gardien de grande classe, et la période actuelle ne fait pas exception : avec Placide et Boucher (et on n’a pas encore vu Samba !), nous sommes parés !

Beaucoup d’éloges ? Oui, et cela fait du bien ! Nous n’allons tout de même pas bouder notre plaisir alors que le HAC a fortement dominé son sujet ! Et n’oublions pas de signaler le premier but en championnat de James Fanchone (il avait jusque là inscrit un doublé en coupe de la Ligue face à Metz), certes sur penalty, mais voilà de quoi redonner confiance à l’ex-Lorientais. Enfin, saluons la performance de Jean-Pascal Fontaine : le jeune Réunionnais gagne en volume depuis quelques semaines, il prend de l’importance dans le jeu havrais. De bon augure…

Le HAC revient donc sur le podium, à trois points du leader rémois, à un point du deuxième, Clermont, qui se déplacera à Istres ce samedi. Ce championnat serré s’offre peu au jeu des pronostics, mais on a senti ce vendredi à Deschaseaux que les Ciel et Marine étaient capables de maîtrise, ce qui est plus "simple" avec un effectif pratiquement au complet, comme c’est à nouveau le cas (même s’il faudra se passer de Julien François, suspendu pour le déplacement en Provence).

Reste à reconquérir Deschaseaux, toujours timoré pour la plupart des présents, toujours si peu rempli. Laissons les grincheux à leur cynisme, et savourons, profitons de ce petit bonheur. Et merci à ceux qui se donnent du mal pour remplir un rôle de douzième homme, qui sont animés par la passion ciel et marine.

 

 

REGRETS, ENCORE ET TOUJOURS...

 

Samedi 1er octobre 2011, L2, 10e j. : HAC - Nantes : 1 - 1 (0 - 0)

Pour n'avoir pas su faire le break, les Ciel et Marine peuvent s'en vouloir. Encore un match à notre portée, encore des occasions havraises, mais un seul petit point. Et encore, la fin de match fut à l'avantage des Nantais, et Zacharie Boucher dut sortir le grand jeu.

Quel dommage... La première mi-temps, en faveur des Hacmen, aurait dû permettre de se laisser une bonne marge : deux superbes têtes de Yohann Rivière, bien captée pour l'une, bien détournée pour l'autre par Riou, un penalty manqué de Ryan Mendes, un autre flagrant oublié par l'arbitre alors que tout le monde avait vu le ballon dévié du bras par un Nantais. Sans compter, en fin de rencontre, une sortie de Riou hors de sa surface, les deux pieds en avant sur Fanchone, tout cela sans que l'arbitre ne bronche !

A retenir dans ce match tout de même le joli but de Mesloub en tout début de seconde période, une reprise en demi-volée sur un bon travail de Novillo sur la gauche. A retenir aussi, malgré cette perpétuelle mauvaise manie de reculer, les progrès dans le jeu. Malgré cela, le HAC piétine, et compte sept points de retard sur le leader rémois. Espérons que le retour des cadres (Genton, François) remette les Ciel et Marine dans le sens de la marche... Parce que cette équipe se bat, possède des qualités évidentes, mais qu'il manque le petit plus permettant de se distinguer des autres.

Quelques mots sur l'ambiance de ce samedi après-midi d'octobre... Une chaleur accablante avoisinant les 30°C, mais tout de même quelque 7000 spectateurs ayant préféré les gradins de Deschaseaux aux galets de la plage. Et toujours peu d'ambiance. Et toujours les mêmes abrutis plus prompts à crier des "Ho hisse enc...." ou des "Nantais enc...." qu'à encourager leur équipe... Toutefois, dans la débilité, quatre Nantais de la Brigade Loire ont remporté la palme en se pointant dans le kop, provoquant sciemment un joli mouvement de foule. A noter qu'au moins l'un d'entre eux avait un couteau, et n'était donc pas venu créer des liens d'amitié. Pauvre FCN... Entre Kita et quelques uns de ses supporters, il n'est vraiment pas gâté...

Place à la trêve et à l'équipe de France (et à un match amical contre l'UNFP samedi prochain à Pavilly). Et rendez-vous à Metz le vendredi 14 octobre? En espérant que ces deux semaines permettent de panser les blessures, et donnent aux Ciel et Marine un nouvel élan.

 

POUR LES PHOTOS C'EST ICI... Clik

 

 

REJOIGNEZ-NOUS !

 

Voici la première feuille d'infos du KCM de la saison. De quoi vous donner quelques idées sur nos objectifs et notre façon de faire ! N'hésitez pas, rejoignez-nous !

POUR REJOINDRE LE KCM : http://kcm84.canalblog.com 

N'OUBLIEZ-PAS LE LIVRE D'OR !!!

Chers visiteurs, joueurs de l'ASL, ou amis : signez le livre d'or !!!

Dedans, donnez vos impressions sur notre site, faites une dédicasse à un joueur, dirigeant de l'ASL ou alors présentez vous aussi votre site internet...

Pour signer ce livre, cliquez sur le lien ci dessous :

http://asl.footeo.com/livre-d-or.html

D'AVANCE MERCI !!!